Les séances conduisent souvent à des débats stériles dans lesquels les participants peuvent s’épancher longuement sur leurs vécus et ressentiments.

S’il est utile de laisser un peu de place pour l’expression personnelle, il est nécessaire également de favoriser une réflexion collective et la synergie des ressources de tous.

A cet effet, il importe généralement de :

  1. Clarifier le cadre et le but visé (sens partagé sur les résultats attendus de la séance)
  2. Identifier la nature des questions ou problèmes à traiter (en valorisant les points de vue et les besoins de chaque personne)
  3. Recueillir toutes les propositions ou idées (pour commencer, sans en débattre)
  4. Discuter des avantages et inconvénients de chacune d’entre elles, une à une
  5. Décider de la suite à donner.

Souvent, les personnes pensent davantage à ce qu’elle veulent dire et faire passer comme idée plutôt qu’à écouter les autres.
Il est donc utile de noter l’essentiel de ce qui est dit et/ou de résumer à la fin de chaque étape les points clés sur lesquels on s’appuiera pour la suite des échanges.

Les synthèses permettent de mettre en évidence la valeur de tous les points de vue.
Généralement, les questions et problèmes complexes ne s’appréhendent pas de manière réductrice, les solutions ne sont pas apportées par des recettes toutes faites, mais par la combinaison d’idées créatrices.

Marc Thiébaud